Photobucket
referencement sur bing - référencement de site web gratuit -

Programme de français tronc commun

 

 

La ficelle

Aux Champs

Le bourgeois gentilhomme

Fiches types de textes

Module 1

Textes divers autour de la typologie textuelle (narratif, descriptif, argumentatif, prescriptif)

Module 2

La nouvelle réaliste -Maupassant : « la ficelle » ou « aux champs » Ou -Tournier : « le Coq de Bruyère » La poésie : -Une ode et une chanson

Module 3

La nouvelle fantastique -Mérimée : « la chambre bleue » Ou -Gautier : « le chevalier double » La poésie : le sonnet (2 poèmes au moins).

Module 4

Le théâtre : la comédie -Molière : le bourgeois gentilhomme. La poésie libre (2 poèmes au moins).

 

Orientations pédagogiques pour l’enseignement
du français dans le cycle secondaire qualifiant

TRONC COMMUN
Premier semestre
Module 1 : mise à niveau et consolidation des acquis antérieurs
Propositions d’oeuvres
-Textes divers autour de la typologie textuelle (narratif, descriptif,
argumentatif, prescriptif)
Compétences
-Reconnaître le genre (romanesque, théâtral, poétique, …) et le type d’un texte :
narratif, descriptif, argumentatif et prescriptif ; -Anticiper le contenu d’un
document à partir d’indices significatifs ; -identifier le thème d’un texte, le
destinateur, le destinataire ; -repérer et interpréter le point de vue dans un
document ; -lire et comprendre une consigne -produire des énoncés corrects
linguistiquement et conformes à la consigne ; -ponctuer et mettre en page
correctement ; -produire une suite d’un texte en maintenant la cohérence et la
cohésion textuelles ; -produire un écrit cohérent et conforme à une intention de
communication précise ; -s’exprimer d’une voix claire, audible et intelligible ;
-écouter activement (interactivement) ; -prendre la parole ;
-s’informer en fonction de son projet ; Sélectionner, traiter et reformuler
l’information ; -lire une BD -Analyser une image : s’initier à la notion de
représentation ; -utiliser les codes et les références spécifiques des lieux de
l’information
Activités
Activités de lecture(s) :
-observation et analyse de documents relevant de genres divers.
-lecture analytique
-lecture méthodique
Contenus
Réception de l’écrit
Le texte/discours narratif :
- progression d’une séquence narrative
- les marques du discours narratif (marques de l’énonciation)
- les repères spatio-temporels
- les personnages (1ère approche), l’action
- le point de vue (qui raconte) (1ère approche)
le texte /discours descriptif :
- organisation et fonctions de la description
- les marques du discours descriptif
- les points de vue dans la description (qui voit, qui sent) (1ère approche)
le texte/discours argumentatif (initiation au raisonnement argumentatif :
- l’accord/le désaccord
- la thèse, l’antithèse
- le circuit argumentatif
- les procédés argumentatifs : vocabulaire, modalisateurs,
le texte/discours prescriptif :
- les marques de la prescription
- les enjeux du prescriptif (conseil, ordre
Activités de production écrite :
-Reformulation de consignes
- production d’écrits
-ponctuation de passages
Contenus
Production de l’écrit
- donner une suite à un petit récit
- insérer un passage descriptif dans un récit
- exprimer son point de vue au sujet d’une idée (opinion)
- rédiger un texte prescriptif
- produire un texte dans le cadre d’un projet
Activités orales et TE
-présentations orales ;
-jeux de rôle
-simulations
-discussions
Contenus
Production de l’oral et TE
- techniques de la recherche de l’information (sélection, traitement et
reformulation) ;
- élaboration d’un plan ;
Activités de langue
-pratiques intégrée de la langue et du discours à partir de la production et de la
réception de l’oral et de l’écrit.
Contenus
Langue (grammaire de la phrase et grammaire du texte)
- retour sur les types de phrases (déclarative, interrogative, exclamative)
- la phrase simple (constituants)
- valeurs des temps verbaux (en relation avec les types de texte)
- indicateurs spatio-temporels
- connecteurs logiques
- l’expression de l’accord/désaccord
- l’expression de l’ordre, du conseil
etc.


Axes pour l’étude de la nouvelles Aux Champs

La structure narrative
Le traitement du temps dans la nouvelle
Les temps du récit
Les paroles rapportées
Les registres de langue
Narrateur et point de vue
La structure narrative de la nouvelle
Le schéma narratif :
La situation initiale, l’élément perturbateur, les péripéties ou déroulement et la situation finale ou retour à
l’équilibre
La composition du récit.
la situation initiale :
Description de la vie de deux familles paysannes : les Tuvache et les Vallin
l’élément perturbateur :
L’arrivée des d’Hubières : la rupture est marquée par l’adverbe « brusquement »
Péripéties :
La négociation et le départ de Jean
Résolution des péripéties : la vie après le départ de Jean
La situation finale :
Il n’y a pas de retour à l’équilibre. La scène finale est inattendue, c’est une chute.
le traitement du temps dans la nouvelle
Scène / ellipse temporelle/….
Relever /observer / commenter…
Combien de temps s’écoule de la ligne…… à ligne ….. ? Selon l’édition la négociation et le départ de Jean
Combien de temps s’écoule de la ligne ….. à la ligne ….. ? La vie après le départ de Jean
Quand le narrateur utilise beaucoup de lignes pour raconter un moment court : il veut donc insister sur ce
moment très important de l’histoire. C’est une scène : un moment très important de l’histoire racontée en
détails par le narrateur.
Au contraire, le narrateur résume une vingtaine d’années en quelques lignes pour accélérer le récit et ne
s’attarder que sur les moments importants. C’est une ellipse temporelle : le narrateur passe sous silence ou ne
raconte pas en détails un long moment de l’histoire.
L’emploi des temps du récit : l’imparfait et le passé simple
Cours/ Observations/Relevés
L’imparfait : actions de second plan, sert à décrire le décor et les personnages.
Le passé simple : actions de premier plan .Actions ponctuelles et successives.
Exercices
Conjugaison de l’imparfait et du passé simple
Emploi justifié des temps du récit.
Les registres de langue
Relever les marques de l’oral dans les dialogues
Élisions orales (effacements des sons non prononcés).
Fautes de grammaire.
Interjections.
Marques du patois normand (prononciation déformée, expressions ou tournures incorrectes).
Mots familiers.
Noter les personnages concernés par ce registre, comparer avec les d’Hubières et conclure
Les familles paysannes …. ..Patois normand et le langage familier
Les d’Hubières…………… langage courant ou soutenu.
les paroles rapportées
Observations, relevés, transformations
Transformer des paroles rapportées au discours direct en paroles rapportées au discours indirect
Noter les marques du discours rapporté.
Déduire les caractéristiques du discours direct et du discours indirect.
Le discours direct
Un verbe introducteur
Des indices typographiques (deux points, un tiret ou des guillemets).
Les pronoms personnels de la première et de la deuxième personne.
Intention du narrateur.
Les paroles prononcées par les personnages sont restituées avec exactitude, fidélité.
Lecteur témoin direct du dialogue
Le discours indirect
Paroles insérées dans le récit avec un verbe introducteur, une proposition subordonnée complétive ou une
interrogative indirecte,
Des transformations (la troisième personne et les temps des verbes pour la concordance des temps).
Intention du narrateur.
Mettre une distance entre celui qui parle et le lecteur.
Dans Aux Champs, le narrateur utilise surtout le discours direct, le dialogue, pour montrer au lecteur la manière
de parler des personnages.
narrateur et point de vue
Le narrateur est-il un personnage de l’histoire ? Le narrateur est-il neutre, objectif ? Exprime-t-il son
opinion ?
Relever tous les mots qui désignent l’enfant ou les enfants de la ligne 1 à la ligne 57 et classer les dans l’une des
catégories suivantes : vocabulaire neutre, vocabulaire péjoratif ou vocabulaire mélioratif.
Trouver la comparaison qui assimile les enfants à des animaux. Cette comparaison est –elle neutre ?
Le narrateur désigne les enfants à travers des mots du langage familier : « mioches », « moutard » et du
langage courant : « petits », « produits », « enfants ». Le nom « enfants » est neutre mais les noms familiers
« mioches » et « moutard » peuvent être interprétés comme péjoratifs et les termes de « petits » et de
« produits » sont péjoratifs car ils assimilent les enfants à des animaux ou à des objets.
La comparaison « comme des gardeurs d’oies assemblent leurs bêtes » n’est pas neutre mais péjorative car elle
assimile les enfants à des animaux.
Le narrateur n’est pas un personnage de l’histoire, il est donc externe ou extérieur. Pourtant, il n’est pas neutre,
même s’il n’exprime pas son opinion directement, le lecteur peut deviner qu’il se moque des paysans à travers le
vocabulaire péjoratif.

 

www.Madariss.com / www.madariss.fr

43 votes. Moyenne 2.70 sur 5.

Commentaires (7)

1. Ayoub Barahmouni 2016-11-06

Salut Je suis Ayoub je veux avoir des leçons pour le tronc commun bac international et merci beaucoup

2. hmayda 2016-03-31

Merci beaucoup très bon site

3. hajar el idrissi 2014-09-28

merci beaucoup pour ces informations

4. benbarek salsabil 2014-07-19

j'ai pas les memes romans que vous a part le bourgoiegentillehomme
mais c'est bon c'est pas grave

5. Aya 2013-03-04

Salut, je suis Aya de Casablanca, je suis lycéenne au lycée Jaafar El Fassi El Fihri. Je veux bien savoir le programme de la matière française du deuxième semestre. Merci d'avance

6. tayebel 2012-06-26

Très intéressant pour le soutien scolaire.
Merci pour vos efforts

7. Hafooooda 2012-03-04

MERCI BC

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×