Photobucket
referencement sur bing - référencement de site web gratuit -

SYNTHESE ET PRISE DE NOTES

 
Majuscule mot francais
 
Tout au long de vos études, vous serez confronté principalement à deux sortes de sources : l'écrit (livres, dossiers, documents de cours...) et les cours que vous suivez en classe. Votre efficacité va dépendre en grande partie de votre capacité à tirer le meilleur parti de ces diverses sources d'informations. Ce module se propose de vous donner des conseils et des stratégies pour y parvenir.

Dans un premier temps, nous verrons comment aborder un document écrit afin de le comprendre et d'en retenir l'essentiel. Nous réfléchirons ensuite au comportement à adopter pendant un cours pour en retirer le maximum d'enseignements. Nous verrons également qu'il est indispensable de garder des traces écrites des informations reçues. C'est pourquoi la troisième partie de ce module sera consacrée aux différentes techniques de prise de notes.

La bonne attitude

Nous savons, toutes les études le prouvent, que nous étudions et retenons mieux lorsque nous sommes impliqués. Notre étude est plus active lorsqu'elle s'inscrit dans un projet. Il en découle qu'avant toute séance d'apprentissage, il est utile de s'accorder un petit moment que l'on pourrait appeler « la mise en orbite ».

Un comédien vous le dira, lorsqu'il apprend son rôle, il se projette dans le futur. Il s'imagine sur scène avec ses partenaires en train de jouer la pièce. Efforcez-vous de faire de même. Au début de chaque séance d'apprentissage, donnez un sens à ce que vous allez apprendre, prenez conscience de l'utilité future des compétences que vous allez acquérir. Demandez-vous toujours pourquoi vous allez retenir de nouvelles informations. Cette attitude est stimulante car elle fait de vous un acteur qui prend son avenir en main, qui a un projet. C'est en adoptant un tel comportement que vous parviendrez à atteindre une concentration et une réceptivité maximales.

Pendant les séances de mémorisation, imaginez la situation dans laquelle vous allez devoir restituer vos connaissances. Ayez à l'esprit les points essentiels sur lesquels votre professeur a insisté. Essayez même de prévoir le genre de questions qui pourraient vous être soumises. Toutes les théories sur la motivation affirment que le fait de cultiver une représentation positive de soi est profitable. Alors faites-le. N'hésitez pas à vous projeter dans le futur, à vous imaginer en train de réussir votre examen.

Une deuxième étape de la « mise sur orbite » consiste à délimiter, pour chaque séance, la quantité et la durée du travail. Dans le premier module nous avons évoqué le rôle de notre système limbique, cette partie de notre cerveau qui a peur de l'inconnu et génère le stress. Le fait de planifier précisément la matière à étudier et le temps consacré à l'étude contribue à rassurer le cerveau limbique et donc à évacuer le stress. Mais une telle attitude à d'autres avantages. En fixant des points de repères, elle va vous permettre de jalonner vos efforts et facilitera ainsi votre tâche. Elle vous permettra, à la fin de chaque séance, d'éprouver un sentiment de satisfaction par rapport au travail accompli. De plus, il est prouvé qu'un temps limité est utilisé au maximum et qu'il facilite la concentration. Des études qui ont été menées sur des étudiants universitaires démontrent que les jeunes qui doivent travailler à côté de leurs études et qui jouissent donc de moins de temps pour celles-ci sont souvent plus efficaces que leurs collègues qui étudient à plein temps. Ceci est dû au fait qu'ils planifient mieux leurs tâches.

Toujours durant ce temps de « mise en orbite » essayez de faire le tour de vos connaissances sur la question. Essayez de revoir mentalement le cours précédent, demandez-vous ce que vous savez sur le sujet à étudier; pensez à ce que vous avez lu, entendu ou vu. Cette attitude éveillera votre curiosité, aiguisera votre attention car vous vous retrouverez dans une attitude mentale active. Elle sécurisera votre cerveau limbique qui aura l'impression de se trouver en domaine connu et surtout elle facilitera la mémorisation. En effet nous savons que, pour fonctionner pleinement, notre mémoire a besoin d'établir des liens entre ce qui a été précédemment acquis et ce que nous allons apprendre.

Tirer parti d'un document écrit

 

Notre mémoire ne retient bien que ce qu'elle a compris. La base de tout apprentissage sera donc une lecture approfondie du document. Lecture approfondie signifie que nous n'allons pas nous contenter de lire le document mais que nous allons le comprendre, en saisir l'essentiel. Pour y parvenir voilà comment il faut s'y prendre.

Ne commencez surtout pas par lire le texte de la première à la dernière ligne. Le premier objectif est de dégrossir le sujet. Pour le faire, pratiquez un survol du document. Soyez attentif aux titres, aux sous-titres, essayez de saisir l'organisation du document, observez les images ou les schémas éventuels.

Dans un second temps, posez-vous des questions. Quels sont les renseignements que vous pensez trouver dans le texte ? En le faisant, vous créez des attentes et serez plus attentif lors de la lecture. Un peu comme l'enfant qui, en regardant un film, n'arrête pas de poser des questions sur ce qui va arriver.

C'est seulement alors que vous pouvez lire le texte. Faites-le avec la volonté de retrouver le contenu. Cette intention favorise la concentration et la mémorisation. Essayez de choisir deux articles de journaux. Lisez le premier sans intention particulière. Puis lisez le second avec la volonté d'en saisir l'essentiel et de le retenir. Vous constaterez que la lecture du second article aura été plus efficace.

Pendant la lecture, en vous basant sur la photographie d'ensemble prise lors du survol, efforcez-vous de dégager la progression du texte. La détection des indices d'organisation tels que le découpage en paragraphes ou la présence de connecteurs d'articulation (mais, par conséquent, enfin, en conclusion...) vous aideront. Essayez également, pour chaque partie, de détecter la mots clés, les mots porteurs du sens principal, indispensables à la compréhension du sens.

Lorsque vous avez terminé votre lecture, il vous reste une étape essentielle à effectuer : évoquez le texte. Sans regarder le document essayez de retrouver ce que vous avez lu. Faites-le dans votre gestion mentale préférée. Si vous êtes plutôt visuel revoyez le texte dans votre tête à la manière d'une série de diapositives. Si vous êtes plutôt auditif reformulez votre texte avec vos propres mots. Cette étape est très importante. Elle vous permet de contrôler votre niveau de compréhension. Elle est aussi le moment où vous vous appropriez vraiment le texte. Si vous n'êtes pas capable de l'évoquer vous n'avez pas suffisamment compris le texte. Il faut y revenir.

Cette manière de faire demande un certain effort mais les résultats sont souvent spectaculaires.

Tirer parti d'un cours

 

Vous passez la plus grande partie de votre temps scolaire aux cours. Il serait dommage, voire préjudiciable, de ne pas en tirer le maximum. Selon certaines estimations, un élève qui a la bonne attitude en cours a déjà réalisé plus de 70% de son travail. Cela ne vaut-il pas la peine ? Voici quelques conseils qui vous aideront à tirer le meilleur parti d'un cours.

Prenez tout d'abord conscience de la différence entre « entendre » et « écouter ». On entend le bruit du moteur, on écoute son ami au téléphone. Trop souvent, peut-être, vous contentez-vous d'entendre votre professeur. C'est une erreur. Pour être efficace en cours il faut pratiquer l'écoute active. Entendre ne concerne que votre oreille, écouter mobilise l'ensemble de votre cerveau. Il s'agit donc ici de nous interroger sur les façons d'augmenter notre potentiel d'écoute. Potentiel qui a tendance à diminuer sévèrement au fil des ans. Des études démontrent en effet que la capacité d'écoute d'un enfant de 5 à 7 ans est de 90%. Ne maîtrisant pas encore la lecture, l'écoute est sa principale source d'apprentissage. Mais cette capacité d'écoute n'est plus que de 44 % à 14 ans et de 28% à partir de 17 ans. Heureusement, chacun peut, en adoptant certaines attitudes, améliorer ses capacités d'auditeur. Voyons comment.

Pour pratiquer l'écoute active, il faut d'abord le vouloir. Eh oui, tout est affaire de volonté. Il faut ensuite adopter quelques attitudes physiques et surtout mentales.

Au niveau des attitudes physiques, veillez à vous tenir correctement et à toujours regarder l'orateur. Son message passe en effet par les paroles mais aussi par des gestes et des attitudes. Soyez-y attentifs.

Les attitudes mentales jouent un rôle plus important encore. Comme toujours en matière d'apprentissage, la motivation est un facteur prépondérant. L'intérêt que vous porterez au cours favorisera votre motivation, votre concentration et votre mémorisation. Il est vrai que votre motivation dépendra de divers facteurs comme l'intérêt plus ou moins vif pour la matière ou encore la capacité de votre professeur à faire passer son message. Néanmoins, il y a des attitudes à développer qui vous permettront de l'améliorer.

Soyez toujours en attente. Interrogez-vous sur le sujet, fixez-vous des objectifs. Soyez attentifs. Pendant un cours, contrairement à ce qui se passe pendant un acte de lecture, il vous est impossible de revenir en arrière chaque fois que vous le désirez. Il faut donc écouter le professeur très attentivement. Faites-le en ayant toujours le projet de retenir l'essentiel de ce qui est dit. Essayez même d'anticiper, de vous poser des questions. Surtout, et c'est essentiel, n'hésitez pas à participer, à poser des questions. Plus vous serez impliqué plus vous serez efficace. Efforcez-vous également de prendre des notes pendant le cours. Cela favorise  votre concentration.

Avant le cours, préparez déjà le cahier ou les feuilles sur lesquelles vous allez prendre des notes. Indiquez lisiblement la branche concernée ainsi que la date.

Pendant le cours efforcez-vous de comprendre clairement de quoi parle le professeur. Posez-vous souvent les questions suivantes : « de quoi parle-t-il ? Qu'en dit-il? ». Si vous ne pouvez pas y répondre clairement, n'hésitez surtout pas poser des questions. Il est essentiel que vous sachiez toujours où vous en êtes, sous peine de perdre définitivement le fil.

Essayez également de bien saisir la structure du cours et de dégager ce qui est essentiel de ce qui est accessoire. C'est évidemment plus difficile à faire en assistant à un cours qu'en lisant un livre. Mais, en suivant les conseils suivants vous y parviendrez.

Soyez attentifs à l'intonation de votre professeur. Lorsque le volume augmente et que le débit ralentit, c'est souvent une indication. Attention ce qui est dit est important. Il en va de même avec les répétitions. Si la même idée revient à plusieurs reprises dans le discours de l'orateur c'est qu'elle est essentielle et que vous devez la retenir. Même chose si votre professeur écrit des mots clés au tableau.

Pour dégager la progression du cours, soyez attentifs aux expressions qui annoncent une nouvelle idée. En voici quelques exemples :

Prenez bien conscience du sens de ces mots et anticipez. Par exemple si votre professeur commence une phrase par « en résumé... » vous savez qu'il ne va pas apporter de nouvelles informations mais qu'il va mettre en évidence l'essentiel de ce qui précède. Ecoutez-le en vérifiant que vos notes sont complètes. S'il prononce l'expression « c'est pourquoi » essayez de comprendre la relation de cause à effet entre ce qui est dit et ce qui précède.

Une telle attitude rendra votre écoute particulièrement efficace.

Sur la durée d'un cours toutes les informations n'ont évidemment pas la même importance. Il est donc primordial d'être capable de distinguer ce qui est essentiel de ce qui l'est moins. Votre professeur vous donnera bien sûr des indications. Mais de manière générale, voici ce que l'on peut considérer généralement comme idée principale.

 

En suivant les conseils ci-dessus, vous devriez être en mesure de tirer le meilleur parti d'un cours. Mais surtout n'oubliez jamais que votre professeur est votre allié. Son but est de faire en sorte que la matière soit comprise. Aussi n'hésitez jamais à lui poser des questions ou à lui demander de répéter ou d'expliquer tel ou tel point que vous n'auriez pas bien compris.

La prise de notes

 

La prise de notes est une compétence essentielle à acquérir pour tout étudiant. Vous serez en effet amené, tout au long de votre cursus d'études, à garder des traces écrites des cours et conférences que vous allez suivre ainsi que des ouvrages que vous allez lire. Il est démontré que les étudiants qui prennent régulièrement des notes sont plus efficaces que ceux qui se contentent de surligner. Pourquoi ? Tout simplement parce-que le prise de notes vous oblige à traiter l'information à laquelle vous accédez à la comprendre, à la structurer. Elle favorise la concentration et vous permettra de gagner un temps précieux lors de vos révisions.

Si la prise de notes est une nécessité, il ne faut pas le cacher, c'est une activité exigeante. Elle demande des capacités d'attention et de concentration. Mais elle exige également une capacité de raisonnement, de compréhension et un esprit de synthèse développés.

Dans les paragraphes qui suivent, vous trouverez des conseils pour améliorer votre prise de notes. C'est en les mettant en pratique et en vous entraînant que vous parviendrez à vous améliorer dans ce domaine et à gagner en efficacité.

Le matériel

En matière de prise de notes, il est souvent conseillé d'utiliser des feuilles plutôt que des cahiers. Il est plus facile en effet de les classer ou de rajouter une page si nécessaire. Idéalement ces feuilles seront utilisées dans le sens de la largeur. Donnez un titre à chaque page et garder une marge importante à droite. Vous pourrez y rajouter des compléments, des questions, des réflexions personnelles. Même si cela augmentera quelque peu vos dépenses de papier, il est conseillé de n'utiliser que le recto d'une feuille. Deux raisons à cela : premièrement, cela vous permettra, en étalant plusieurs feuilles sous vos yeux, de saisir visuellement le plan d'un chapitre entier. Deuxièmement, vous pourrez utiliser le verso pour des remarques, ou pour faire une synthèse de vos notes (fiche de révision).

Veillez, avant chaque cours, à préparer votre matériel. Ayez suffisamment de feuilles à disposition. Soyez sûrs de ne pas manquer d'encre, ayez à votre portée de quoi effacer. N'oubliez pas que le temps perdu à chercher une cartouche d'encre par exemple, peut suffire à vous faire perdre le cours de l'exposé que vous suivez.

Pendant le cours

Il faut savoir que, lorsque nous parlons, nous prononçons environ 150 mots à la minute. Lorsque nous écrivons, la moyenne baisse à 27 mots par minute. Il en résulte qu'il est impossible de tout écrire. Il va falloir choisir, sélectionner ce qui est essentiel et renoncer à noter ce qui est secondaire. Cela n'est pas toujours facile. Plusieurs facteurs entrent en jeu comme la complexité du propos ou les qualités de l'orateur. Dans tous les cas vous devrez pratiquer une écoute active, c'est à dire ne pas vous contenter d'entendre mais écouter, comprendre, analyser, synthétiser. L'écriture vient en dernier lieu et n'est qu'un outil. Nous le répétons, la prise de notes exige que vous soyez actif.

Sachez également que vous devrez prendre notes d'un grand nombre d'informations en peu de temps. Voici quelques conseil pour y parvenir :

Evitez à tout prix le mot à mot. Dans une phrase, il y a des mots qui sont inutiles à la bonne compréhension du message. Ne les écrivez pas. Ne prenez note que des mots clés indispensables à la bonne compréhension de la phrase. Ecrivez donc en style télégraphique. L'économie d'écriture est une règle d'or de la prise de notes. Mais attention, soyez prudent, cette économie ne doit pas se faire au détriment de la compréhension. Il y a des éléments que vous devrez retranscrire précisément comme les noms de personnes, de lieux, les dates, les chiffres etc... N'oubliez pas également d'établir des liens entre les mots clés afin de bien faire ressortir la structure du propos et du cours dans son ensemble. Dans le même but, n'hésitez pas à créer des paragraphes et à numéroter les différentes parties. Plus vos notes seront claires, plus elles seront efficaces.

Utilisez des abréviations. Elles sont également un moyen de gagner du temps. Servez-vous des abréviations connues dont quelques exemples se trouvent dans le tableau ci-dessous, mais n'hésitez pas à créer votre propre répertoire d'abréviations. Faites preuve d'imagination. Vous pouvez par exemple, créer des abréviations propre à un cours. Si vous suivez un cours sur la prise de notes, vous savez que vous devrez écrire cette expression à plusieurs reprises. Décidez donc d'emblée que, dans votre cours, « prise de notes » se notera « pdn ». Notez-le clairement au sommet de votre feuille pour ne pas l'oublier plus tard.

Voici quelques abréviations connues.

Abréviation

Signification

Abréviation

Signification

tjs

toujours

Gal

général

js

jamais

qqn

quelqu'un

même

qqch

quelque chose

homme

ê

être

vx

vieux

càd

c'est à dire

bcp

beaucoup

ns

nous

tt

tout

vs

vous

ts

tous

ex

(par) exemple

évidmt

évidemment

pb

problème

Utilisez également des symboles. Ils permettent de gagner du temps mais sollicitent également la mémoire visuelle. Là aussi, vous pouvez faire preuve d'imagination. Voici néanmoins une série de symboles connus :

SIGNES

SIGNIFICATIONS POSSIBLES

aboutit à, entraîne, provoque, va à, devient

vient de, a pour origine, est issu de

en bas, voir plus bas

en haut, voir plus haut

à l'origine, au début

augmente, monte, progresse positivement

diminue, descend, progresse négativement

varie, instable

somme, totalité

rien, vide, désert, absence

différent, n'est pas

équivaut à, égale, est,

ressemble, n'est pas tout à fait pareil à

est supérieur à, vaut mieux que, l'emporte sur

est inférieur à, vaut moins que, est écrasé par

il existe, on trouve, il y a quelques

fait partie de, est de la famille de, appartient à

ne fait pas partie de, est étranger à, n'est pas à

par rapport à

il y a un peu, en petite quantité

et, s'ajoute à

plus ou moins, environ, à peu près

homme, masculin, mâle

femme, féminin, femelle

En résumé, lorsque vous prenez des notes : utilisez le style télégraphique, les abréviations et les symboles.

Après le cours

Pour que vos notes soient efficaces et qu'elles favorisent vraiment la mémorisation, vous devez respecter les points suivants :

Le soir-même, relisez vos notes. Vérifiez que vous avez bien compris l'essentiel du cours, complétez-les si nécessaire. Mettez en évidence la structure du cours en utilisant des couleurs, en encadrant les passages les plus importants. L'objectif de cette relecture est de vous assurer, alors que vous avez encore le cours en mémoire, que vous n'avez pas commis d'erreurs.

Dans le courant de la semaine qui suit, reprenez une fois encore vos notes, essayez, de vous remémorer le cours, faites une synthèse (fiche de révision) que vous placerez au verso de la feuille.

Notez également qu'il y a plusieurs façon d'organiser ses notes de synthèse. La plus courante est sans doute la prise de notes structurée. Elle consiste à faire de chaque idées principale un titre et des idées secondaires un sous-titre. Une prise de note structurée ressemble donc à ceci :

Une autre manière, qui jouit de plus en plus de crédit, consiste à organiser ses notes sous forme de schéma heuristique. L'idée centrale se trouve au milieu et les idées secondaires lui sont rattachées. Cette méthode est en accord avec le fonctionnement cérébral (sollicitation des deux hémisphères, facilite les connections.) Voici un exemple de schéma heuristique :

Nous allons terminer par un rappel important pour que le bénéfice de la prise de notes en classe ne soit pas perdu :

Il est indispensable de reprendre vos notes à la maison, de les hiérarchiser, de les organiser, de leur donner des couleurs, de les compléter.
 
http://www.eduvs.ch/
 
 
 

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site