Photobucket
referencement sur bing - référencement de site web gratuit -

Préparer un exposé, mener un débat et améliorer son Oral

En matière d'oral on pourrait paraphraser Voltaire et prendre comme point de départ l'idée suivante : "tous les genres sont bons, hors le genre ennuyeux"

1. Préparer et présenter un exposé :

La démarche se (re)trouve dans la fiche méthodologie consacrée à la construction d'un plan et peut se résumer en trois étapes :

- rassembler et gérer sa documentation

- se fixer un objectif et décider de faire passer telle ou telle idée

- regrouper et répartir ses idées et ses arguments en un plan clair

Mais l'objectif principal de cet exercice est d'accrocher l'attention, de capter, captiver, son auditoire. Pour celà trois impératifs :

- être bref

- être clair

- être vivant

A/. Être bref :

La politesse de l'orateur et la maîtrise de son art résident avant tout dans le respect de son temps de parole. L'oral d'un examen est aussi une épreuve en temps limité.

C'est pourquoi, pour s'y préparer, chaque fois que c'est possible il est recommandé de répéter plusieurs fois son exposé, en se chronométrant par exemple ou en s'enregistrant.

Il faut également tenir compte de tout ce qui pourrait risquer de vous faire perdre du temps : arrivée des retardataires, manipulation de matériel audio-visuel (rétro projecteur par exemple), interruptions, etc. Penser aussi à concevoir des notes "ergonomiques" :
- éviter de les rédiger intégralement pour ne pas risquer de lire son papier, ce qui a un effet fastidieux et démobilisateur pour l'auditoire.
- n'utilisez que le recto des feuilles pour ne pas avoir à les retourner, ce qui a parfois pour effet de faire perdre le fil et de distraire l'auditoire.
- faire ressortir les articulations du plan à l'aide de surligneurs fluorescents.
- prévoir dans ses notes des paragraphes "soufflets" qui pourront être étoffés ou supprimés, en fonction du temps écoulé (les inscrire en retrait ou avec une encre différente por mieux les repérer du premier coup d'oeil).
- bannir les "hors-d'oeuvres", les parenthèses interminables et autres digressions inutiles.

B/. Être clair :

Pour cela, construire un plan très simple (du genre : "avant, pendant, après") rédigé de phrases courtes, dont on explique les termes techniques et dont on ralentit le rythme lorsqu'un point difficille est abordé.

Il est recommandé de prévoir une visualisation des éléments importants : croquis, cartes, graphiques, voire documents à distribuer.

De plus il vaut mieux parler assez fort, suffisamment lentement et surtout articuler correctement.

C/. Être vivant :

Il aut éviter à tout prix la monotonie. Deux écueils majeurs :
- Le "cul de plomb" : ne pas rester figé sur son siège ; utiliser les gestes, les expressions du visage, pour renforcer le message oral et lui donner "chair". Ne pas oublier, non plus, de regarder son auditoire, pour vérifier dans les yeux qui vou fixent la façon dont votre exposé est reçu (intérêt, étonnement, scepticisme, etc.)
- Le "robinet d'eau tiède" : faire très attention au ronron : éviter de débiter son exposé sur un ton monocorde, comme un moteur. Il faut varier le débit, le rythme, le ton et détacher par des silences les idées essentielles. Ne jamais lire son exposé quitte à n'inscrire dans ses notes que des "tirets" (définitions, citations, phrases de démarrage ou de conclusion) et des indications d'utilisation d'aides matérielles, ou d'exemples, ou d'anecdotes...

En clair, bien causer c'est dire ce qu'il faut, ne dire que ce qu'il faut, le dire comme il faut et quand il faut...

Conduire un débat.

Pour faire en sorte qu'un débat apporte quelque chose de plus qu'un simple exposé, il convient de le préparer soigneusement :

Il est important de prévoir :
- un président de séance pour présenter et conduire le débat. C'est un rôle difficile qui exige beaucoup de calme, d'attention et de doigté : il faut, par exemple, s'abstenir, lorsqu'on est président, de prendre parti. On doit également savoir recevoir et traiter de la même façon toutes les opinions qui s'expriment.
- deux "animateurs" qui seront chargés de défendre les deux points de vue les plus opposés et de relancer le débat en posant les questions propres à le faire.

Il est important d'éviter :
- le débat anarchique qui se déroule sans fil conducteur et vogue à la dérive.
- le débat anémique qui tourne en rond ou s'essouffle très vite.
- le débat chronique qui s'éternise, sans cesse alimenté par de nouvelles interventions, sans que l'on puisse jamais dégager des conclusions mêmes provisoires ou intermédiaires.

Pour préparer le débat, trois axes majeurs :
- étudier le sujet : réunir faits et informations sur la question ; envisager les différents points de vue possibles ; déterminer les points importants qui méritent d'être discutés...
- établir un schéma de discussion : fixer de façon précise et concise le but à atteindre ; rédiger les conclusions intermédiaires ; prévoir les questions à poser, les mots à mettre en relief et toutes les transitions (tout ceci étant préférablement préalablement écrit) ; minuter les différentes phases de la réunion et préparer très soigneusement introduction et conclusion...
- régler les questions matérielles : lancer s'il le faut les convocations suffisemment à l'avance ; vérifier les détails : préparer la salle, tables chaises, tableaux, éclairage ; mettre en ordre tous les documents, tous les appareils utiles...

Le rôle multiple du président de séance :

1/ Délimiter clairement le sujet :
- mettre l'auditoire à l'aise et aborder le sujet rapidement,
- présenter le problème de façon claire, concise et intéressante,
- présenter les deux animateurs et les inviter à exposer leurs thèses de façon claire et concise,
- présenter les points qui seront discutés et le temps disponible qui leur sera respectivement consacré.

2/ Animer et diriger la discussion :
- faire exprimer les opinions, les points de vue et les expériences sur le sujet,
- faire participer tous les assistants,
- rester le plus possible sur le sujet et ne pas craindre de l'illustrer,
- surveiller l'ambiance et éviter les controverses personnelles,
- et relancer le débat en posant des questions appropriées, si c'est nécessaire.

3/ Faire le point de ce qui a été discuté :
- faire ressortir les points d'accord et de désaccord,
- sonder la solidité des opinions et surveiller leur évolution,
- énoncer aussitôt qu'elles sont établies, les conclusions provisoires ou partielles,
- s'assurer que tout le monde a bien compris.

4/ Faire adopter des conclusions pratiques :
- récapituler les points d'accord obtenus,
- énoncer clairement les conclusions comme les questions laissées en suspens,
- vérifier ce que chacun a compris et prévoir le contrôle des réalisations qui découleront du débat.

5/ Prévoir, si nécessaire, la réunion ou le débat suivant.

Il faut, enfin, connaître l'art du questionnement :
- La question fermée implique une réponse par oui ou par non (ex. madame machin porte-t-elle des lunettes ?).
- La question ouverte laise entière liberté dans la réponse (ex. que pourriez-vous dire au sujet de madame machin ?).
- La question cafétéria qui donne à choisir entre plusieurs hypothèses (ex. madame machin est-elle, selon vous, tenace, têtue ou entêtée ?).
- La question test qui demande de préciser le sens d'un mot, d'un concept ou d'une allusion(ex. qu'entendez-vous par... ?).
- La question boomerang formulée à partir de la réponse précédente (ex. madame machin vient d'évoquer...).
- La question écho posée par un participant et renvoyée à ce participant en lui demandant de donner sa propre réponse.
- La question relais renvoyée par l'animateur à un autre participant.
- La question miroir renvoyée par l'animateur à l'ensemble de l'assistance.
- La question relance qui consiste à rappeler une question antérieurement posée et à laquelle l'assistance n'a pas répondu.

"C'est une question de propreté : il faut changer d'avis comme de chemise." Disait Jules Renard et il est vrai qu'il est bon, pour s'aguérir aux débats les plus divers, de défendre alternativement une thèse et son contraire.

http://yves-simony.net/article.php3?id_article=147

 

 

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site