Photobucket
referencement sur bing - référencement de site web gratuit -

Les enseignants sont les nouvelles victimes de la violence dans les sociétés maghrébines

Ces dernières années, les écoles maghrébines sont devenues des scènes de fréquentes attaques par les élèves contre leurs enseignants. Ce phénomène a incité les responsables dans le domaine de l’éducation à tirer l’alarme non seulement concernant la baisse de la qualité d’enseignement, mais aussi au sujet des conséquences désastreuses de la violence sur les sociétés maghrébines. Toutefois, la question qui se pose à ce niveau est la suivante : Quels sont les facteurs qui ont mené à la détérioration de la relation enseignant-élève ? Et quels sont les moyens susceptibles de mettre fin à la violence des élèves contre leurs enseignants ?

Diverses études et statistiques indiquent que le phénomène des agressions contre les enseignants dans les sociétés maghrébines a pris des proportions plus dangereuses au cours des dernières années. En fait, les récents changements qui ont eu lieu dans le Maghreb, ont fait des enseignants un maillon faible dans le système social. Nous devons d’abord considérer ce qui se passe dans les foyers. La violence à l’école est le résultat de la violence à la maison, qui pousse à son tour les enfants à exprimer leurs émotions réprimées à travers des comportements agressifs pouvant affecter les enseignants à l’école.

Mettre la faute sur les familles est objectivement justifiable. Cependant, la situation sociale inconfortable des sociétés maghrébines, et l’incapacité de plusieurs familles à satisfaire les besoins matériels et immatériels de leurs enfants, sont des facteurs qui ont incité les parents à chercher à améliorer leurs revenus. Cela a résulté, dans de nombreux cas, à l’incapacité des parents à surveiller leurs enfants qui tombent, par conséquent, victimes des réseaux de violence.

Le système éducatif a sa part de responsabilité concernant le nombre croissant des cas de violence contre les enseignants. En fait, les enseignants eux même contribuent à un certain degré à la propagation de ce phénomène. Des études psychologiques démontrent que l’encadrement des élèves qui ont tendance à être violents peut réduire la gravité des attaques. En outre, les punitions continues des enseignants contre les élèves peuvent provoquer des réactions agressives de la part de ces derniers.

La société a aussi sa part de responsabilité, vu que les enfants sont souvent victimes de ses agitations, en particulier avec l’émergence de certaines idées extrémistes qui appellent à la violence, et la propagation de ces idées parmi les jeunes, particulièrement les adolescents.

Etant donné la multitude des causes qui ont conduit à la propagation de ce phénomène, trouver une solution requiert un processus de réforme compréhensive. Cette réforme ne doit pas être un fardeau sur les épaules des enseignants uniquement, car il faudra aussi veiller à garantir une vie décente aux citoyens. Cette solution comprend les mesures suivantes: stimuler la vie économique avec des projets générateurs de richesses, tenir compte des aspects éthiques et éducatifs, et fournir les conditions nécessaires pour que les écoles visent à créer de la richesse scientifique, par des moyens de réalisation et d’éducation basés sur des méthodes modernes de formation à la fois des étudiants et des enseignants. Tout cela vise à créer des perspectives pour les individus et les familles, pour que la violence devienne le dernier recours pour tout le monde.

 

http://zawaya.magharebia.com/fr/zawaya/opinion/242

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (7)

1. oumaimabouzid 2011-11-15

Ok d'accord!

2. Majda 2011-11-15

Salam
Oumaima Bouzid tu as proposé un article sur la drogue et le tabac dans les lycées marocains, c'est une bonne idée. Tu peux t'en charger, il suffit de mettre ton article dans la rubrique: proposez un article, il sera publié à près correction

3. oumaimabouzid 2011-11-14

La cause qu'on rencontre souvent est celle du harcèlement du prof l'eleve devant tous ses camarades,l'eleve bien sure,meme si il est fautive,n'aura comme reaction spontanée qu'a frappé le prof.Il pourra etre aussi sous effet de drogue ou de tabacs,un phenomene qu'on trouve frequenté dans presque tous les lycée,surtout les publics! Si vous permettez,il faut mettre un article sur ce phenomene dans le site parce que ca interesse tous les inscrits dans le site

4. Majda 2011-11-14

Oui, c'est vrai ce que tu as dit mais dans l'article, il est question de violence contre le prof ce qui est nouveau pour nous.Donc à ton avis quelles en sont les causes?

5. oumaima 2011-11-13

La majorité des profs pensent qu'avec la violence physique ou psychologique l'eleve sera alors conscient que l'ecole n'est pas un endroit pour s'amuser mais plutot pour etudier ,mais pourtant l'eleve aura par consequent une sorte de complexité envers l'ecole et ne pourra plus suivre ses etudes comme il faut sous pretexte du harcelement des profs devant tous le monde...

6. Majda 2011-11-13

Oui absolument. Souvent par mégarde certains profs n'accordent pas de l'importance à ce qu'on peut appeler"la violence psychologique" de l'élève
sous prétexte que cela le motivera plus et le poussera à de meilleurs résultats.On a pas besoin d'insister pour dire que la meilleure façon de motiver l’adolescent est de communiquer avec lui.

7. oumaima 2011-11-13

Il faut mettre en consideration la violence contre les enfants,car parfois,sinon la plupart des temps ,les eleves sont souvent sous-estimés par leurs profs ce qui cause chez eux une sorte d'eloignement de l'ecole.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×