Photobucket
referencement sur bing - référencement de site web gratuit -

La monnaie

 

La monnaie

I - Description de la monnaie

1) Définition et rôle de la monnaie

La monnaie est un bien économique dont la seule utilisation est l'échange contre d'autres biens (La monnaie ne sert ni à produire ni à être consommée)
La monnaie a trois fonctions :
- Unité de compte
Les unités de monnaie permettent d'évaluer la valeur d'un bien
- Intermédiaire des échanges
La monnaie supprime le troc (échange d'un bien contre un autre bien). La monnaie est un bien d'échange universel.
- Réserve de valeur
La monnaie peut être mise de côté pour une utilisation future.
Rq : la monnaie ne peut exister que si les personnes qui l'utilisent lui "font confiance".

2) Les différentes formes de la monnaie

a - Monnaie fiduciaire (ou manuelle)

Il s'agit des billets et des pièces.
La valeur des pièces et des billets s'évalue selon ce qui est écrit dessus (et non selon la valeur du métal ou du papier)

b - Monnaie scripturale

= inscrite dans la comptabilité des banques. Il s'agit de l'argent déposé par les clients de la banque.
La monnaie scripturale n'a pas d'existence physique, contrairement à la monnaie fiduciaire.
Ce type de monnaie circule à l'aide des chèques, de la carte bancaire, des virements et prélèvements, TIP, etc.

c - Évolution des formes de monnaie.

Historiquement, la monnaie fiduciaire existe en premier, et les pièces avant les billets.
Aujourd'hui, la monnaie scripturale tend à supplanter la monnaie manuelle, et les moyens de paiement électroniques tendent à remplacer les traditionnels chèques.
De plus, le franc va disparaître en tant que monnaie pour être totalement remplacé par l'euro en 2002.

3) Mécanisme de création de la monnaie

a - Monnaie manuelle

Les billets sont imprimés par la Banque de France.
Les pièces sont fabriquées par le Trésor Public.
La mise en circulation des pièces et billets est assurée par la Banque de France

b - Monnaie scripturale

Elle est créée par les banques.
Ex : Un client vient emprunter de l’argent à la banque ; la banque prête l’argent (qui n’existait pas avant cela). L’emprunteur utilise l’argent prêté. En circulant, l’argent devient réel. Il y a eu création de monnaie

c - Limites à la création de la monnaie

Il n’est pas possible de créer indéfiniment de la monnaie.
La création de pièces et billets est limitée, les banques ne peuvent pas accorder des crédits sans fin :
limites liées aux clients : la banque ne peut accorder plus de crédits qu’il ne lui en est demandé, il ne suffit pas de demander un crédit pour se le voir accorder.
limites liées aux réserves : la banque doit toujours avoir un stock de billets à donner à ses clients (et elle doit acheter ces billets, donc avoir les réserves pour cela) ; de plus la loi impose aux banques des "réserves obligatoires"

II - Le crédit

1) Fonctionnement général du crédit

a - mécanisme

Def : opération financière par laquelle un emprunteur (débiteur) obtient de la monnaie d’un prêteur (créancier) en échange d’une promesse de remboursement différé majoré d’un intérêt.
Calcul du taux d’intérêt =    Montant des intérêts
                                           Montant du prêt
L'intérêt rémunère le prêteur pour le service qu'il rend.
¯ Le taux est fixé par la banque, en fonction du montant du prêt, de la durée du prêt et des taux pratiqués par les autres banques.
¯ On parle également de TEG (taux effectif global). Celui-ci comprend en plus les autres frais supportés par l’emprunteur (frais de dossier, assurance, ...)

b - Utilisation

Le crédit s'adresse à la fois :
aux entreprises, pour financer leurs besoins d'investissement et leurs besoins d'exploitation 
aux ménages, pour financer leur logement et de plus en plus leur consommation.
Le crédit est indispensable à la bonne marche de l’économie, car sans crédit les agents économiques n’auraient pas toujours les moyens de financer leurs besoins.

2) Rôle des institutions de crédit

a - Institutions d'État

La banque de France Il s'agit de la banque centrale
Principales fonctions:
Emission des billets de banque (monopole)
Définition de la politique monétaire du pays (par le contrôle de la masse monétaire). Le contrôle de la masse monétaire permet d'assurer la stabilité des prix.
Rq : la Banque de France est depuis 1993 un organisme indépendant du gouvernement. 
Autres fonctions :
¯ Banquier de l'État (gestion du compte courant de l'État)
¯ Banque des banques
¯ Régulation du marché des changes
Autres institutions
¯ Le Trésor public : Caissier de l'État (recouvrement des recettes, règlement des dépenses publiques), émission des pièces
¯ Caisse des dépôts et consignations : gestion des fonds des livrets d'épargne afin de financer le logement social
¯ La poste : La poste assure les mêmes services qu'une banque (dépôt de l'argent, ...), sauf l'octroi de crédits

b - Institutions privées

Les banques
Les banques reçoivent des dépôts, gèrent les moyens de paiement (chèques, CB, virements, etc.) et distribuent des crédits.
Ex : BNP, Crédit Lyonnais, Société Générale
Sociétés financières et institutions financières spécialisées
Ces deux types d'institutions ne font que distribuer des crédits (elles ne peuvent pas recevoir de dépôts). Elles distribuent principalement des crédits à la consommation, au logement ou à l'équipement des entreprises.
Leur activité est limitée puisqu'elles ne peuvent prêter que de l'argent qu'elles ont elles-mêmes emprunté.
Les institutions financières spécialisées, comme leur nom l'indique, sont spécialisées dans le financement d'une activité spécifique
Ex : le Crédit Foncier de France pour le financement du logement

 

http://www.madariss.fr/eco/egen/ressO2.htm

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site